Glossaire CyberArk >

Automatisation des Processus par la Robotique (RPA)

De nombreuses entreprises adoptent aujourd’hui la RPA pour éliminer certaines tâches manuelles basées sur des règles, gagner en efficacité et permettre à leurs employés de se concentrer davantage sur des responsabilités métier critiques.

En quoi consiste l’automatisation des processus par la robotique ?

Régie par la logique métier et par des commandes structurées, l’automatisation des processus par la robotique (RPA) est une technologie d’automatisation qui aide les organisations à automatiser entièrement ou partiellement certaines tâches normalisées. Les robots d’automatisation des processus par la robotique, ou « bots », sont capables d’imiter les actions des humains pour accomplir différentes tâches, telles que la saisie de données, le traitement de transactions, le déclenchement de réponse et la communication avec d’autres systèmes numériques. Les systèmes RPA vont des simples « chatbots » présents sur les sites Web, capables de répondre à certaines questions standard, aux déploiements de plusieurs milliers de bots destinés à automatiser le traitement des transactions par carte bancaire et les tâches de détection de la fraude.

En général, les organisations commencent par des programmes pilotes d’automatisation des processus par la robotique, puis elles adoptent des programmes de plus en plus complets au fil du temps. Souvent, les entreprises recrutent des développeurs pour créer des solutions plus sophistiquées. Ces solutions impliquent généralement la mise en œuvre de PC dédiés ou de clients virtuels (souvent hébergés dans le cloud) qui sont exclusivement utilisés par les bots logiciels. Ces déploiements à grande échelle peuvent inclure des centaines, voire des milliers de bots qui gèrent un grand nombre de tâches routinières.

À quoi ressemble l’automatisation des processus par la robotique ?

Voici comment une tâche répétitive peut être automatisée à l’aide d’un bot logiciel :

  1. Une tâche manuelle unique est utilisée pour créer un flux de traitement métier.
  2. Un bot RPA enregistre alors ce processus métier.
  3. Toutes les exceptions à ce processus sont identifiées et sont affectées à des humains responsables de les gérer.
  4. Le processus robotisé est mis en production de façon répétitive.
  5. Le processus est affiné de façon continue en boucle afin de maximiser l’efficacité et la précision.

 

RPA eBook

Quels sont les principaux avantages de la RPA ?

Les technologies RPA ont pour vocation de soutenir (et non de remplacer) les personnes. Elles peuvent :

  • Améliorer l’efficacité. La RPA aide les équipes humaines à rediriger les ressources utilisées par des tâches nombreuses, mais de faible valeur comme la saisie de données pour se concentrer sur les idées, l’innovation et les tâches à forte valeur ajoutée. Par conséquent, elles contribuent à réduire le risque de l’épuisement professionnel chez les employés et l’attrition du personnel.
  • Réduire le risque opérationnel. En éliminant les erreurs humaines causées par la fatigue ou la négligence, la RPA garantit des résultats plus précis et réguliers.
  • Réduire les coûts. La RPA accélère les tâches de transaction et améliore la productivité des employés. Elles aident ainsi les entreprises à en faire plus avec moins.
  • Accélérer la montée en charge. Comme les robots ne prennent pas de pause et travaillent 24h/24, 7j/7 et 365j/an, les processus peuvent facilement monter en charge entre les pays, les unités commerciales ou les entités.
  • Simplifier la conformité. En réduisant l’accès humain aux systèmes et informations sensibles, la RPA peut faciliter certaines questions de conformité et d’audit et rationaliser les audits.

Selon l’enquête Deloitte Global RPA Survey menée en 2018, la RPA peut améliorer la productivité des équipes de 86 %, améliorer la qualité et la précision de 90 % et la conformité de 92 %.

Quels sont les risques liés à la RPA ?

Malgré ses nombreux atouts, la technologie RPA crée une nouvelle surface de cyberattaque pour les entités humaines et les machines. Cela signifie que la sécurité des systèmes RPA est d’une importance capitale.

Les bots RPA requièrent un accès à privilèges (« power access ») pour réaliser les tâches requises, comme se connecter à un système ERP, CRM ou autre système métier pour accéder, copier ou coller des informations ou pour déplacer des données d’une étape donnée d’un processus à une autre. Ce besoin d’accès constant signifie que les identifiants à privilèges sont souvent codés directement dans le script ou le processus basé sur des règles suivi par le bot. Sinon, le script peut inclure une étape permettant de récupérer les identifiants à un emplacement non sécurisé, comme un fichier de configuration d’application commercialement disponible (COTS) ou une base de données.

Comme ces comptes et identifiants ne sont ni renouvelés ni sécurisés, un cyberattaquant peut les voler, les utiliser pour augmente ses privilèges et se déplacer latéralement pour accéder à des systèmes, applications et données critiques. En outre, les utilisateurs disposant de privilèges administrateur peuvent récupérer les identifiants conservés à des emplacements non sécurisés.

La plupart des entreprises ayant recours au RPA utilisent de nombreux bots en production simultanément, ce qui signifie que le risque est très élevé. Il est essentiel de protéger les identifiants à privilèges utilisés par cette puissance de travail numérique dans le cadre de la sécurisation des workflows RPA.

Comment protéger les identifiants à privilèges RPA

Pour se protéger de tout accès non autorisé et de toute utilisation malveillante des identifiants à privilèges utilisés par les systèmes d’automatisation des processus par la robotique, les organisations mettent généralement en place les mesures suivantes :

  • Supprimer les identifiants à privilèges qui se trouvent dans les scripts et les autres emplacements non sécurisés pour les conserver dans un emplacement centralisé et chiffré.
  • Limiter l’accès des bots en appliquant le principe du moindre privilège pour leur accorder un accès à privilèges uniquement aux applications dont ils ont besoin pour accomplir leur tâche.
  • Sécuriser l’accès de la console RPA en gérant les identifiants utilisés par les administrateurs RPA. Isoler et superviser l’activité et suspendre ou fermer les sessions suspectes pour réduire le risque.

En savoir plus sur la protection des accès à privilèges pour la sécurité de la RPA

RESTONS EN CONTACT

RESTONS EN CONTACT!

Restez informées sur les bonnes practiques, les événements et les webinaires.